En plein vent.

Le vent d’Autan est de retour en ce mois d’Avril, et avec lui la pêche souvent difficile. Selon les anciens, inutile d’aller pêcher le 1er jour de vent. Puis, lorsqu’il se pose, l’orage et la pluie arrivent souvent en abondance.

J’ai donc attendu sagement le second pour faire un sortie, la météo prévoyant l’orage pour le soir. Sur les lieux, l’eau frémis régulièrement des rafales qui m’arrivent en pleine face. Je me place au fond du grand lisse, espérant voir des insectes et surtout les museaux percer délicatement la surface. Après quelques longues minutes, une vague anormale trahie la présence d’un poisson, je remonte et me place à distance raisonnable. le temps de choisir et de nouer ma mouche, ce n’est plus une mais plusieurs truites qui sont en place et gobent discrètement dans le courant.

truite 1 (8)

Le cdc gris fait merveille, il descend délicatement,  supporte les ondulation de l’eau et n’offre pas trop de prise au vent une fois posé. Les dérives lentes sont stoppées net dans un légers remous.  6 truites se laissent prendre dont deux de taille respectable.

truite 1 (5)

Je remonte vers le poste suivant, je rencontre un nympheur qui vient d’arriver. Le temps de discuter, l’éclosion se poursuit. Arrivé au lisse suivant, les truites gobent juste sous la pellicule. plusieurs sont actives mais il faudra une orl très discrète et beaucoup de patience pour leurrer les deux plus petites. Les autres, dans le courants, resteront insensibles à mes imitations et finiront par rejoindre les bas fond.

truite (2)

 

Le ciel se couvre de plus en plus, il fait frais, le temps de rentrer et le déluge s’abat. Il va falloir attendre maintenant quelques jours avant de retrouver des niveaux corrects.

truite 1 (6)

Enfin le réveil!

Le soleil est enfin revenu depuis quelques jours mais les sorties se sont succédées sans résultats. L’eau froide et haute ne rend pas les truites actives par ici. Cette après-midi, il fait toujours grand soleil mais le vent s’est posé.

 Dadou 2 (2) Premier arrêt sur l’Oulas, comme d’habitude je vais voir un poste contre un grand rocher en plein soleil où les truites sont actives. Arrivé au bord de l’eau, 2 gobages distincts. “La 1ere de la saison enfin” mais les ondes font partir la première. M…. un lancé plus long vers la seconde, gobage, ferrage, piqué et loupé……

Je remonte à la voiture direction le Dadou. Il fait chaud, les sedges volent, traversent la rivière, ondulent sur l’eau et les gobages sont fréquents. Ouf enfin!

P4110032Je retrouve mes “vieilles” connaissances, elles ne semblent toujours pas avoir grossi mais essentiel n’est pas là. Toujours aussi belles, toujours aussi vives. 5 ou 6 gobages, deux photos, plusieurs décrochées dans les mains.

dadou

dadou (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout au long de la balade, un bruit sourd et régulier m’accompagnait. Selon les anciens, la fraie des crapauds n’est pas une très bonne période pour la pêche, et c’est vrai que le début avril n’est jamais excellent. En longeant tranquillement les berges, j’ai surpris ce mâle furieusement accroché à sa conquête.

Dadou 2 (3)

D’ailleurs un peu plus loin, les “rastas” témoignaient que la fête avait commencé depuis quelques jours.

Dadou 2 (6)Enfin, ce mâle seul s’est laissé prendre en photo mais ses gros yeux rouges n’avaient pas semblaient séduire qui que ce soit…

Dadou 2 (5)La rivière se réveille, plus que quelques jours à attendre et tout sera vert, fourré, couvert, difficile pour la pêche mais les truites seront là… Les grands jours arrivent!