Ça n’en finira donc jamais…

Difficile de décrire ma tristesse en voyant cette rivière encore une fois retournée à presque rien après l’avoir vue renaitre.

Le Dadou, dans sa partie aval coule dans les gorges de schistes et de quartzites aussi dures qu’anciennes. Difficile de s’imaginer les millions d’années qu’il a fallu pour qu’il creuse aussi profond cette portion de vallée encore majoritairement inaccessible.

Le barrage de Razisse est d’abord venu s’appuyer sur la première barre rocheuse et noyer la vallée en amont sur plusieurs kilomètres, puis l’exploitation du fluor a achevé en quelques années les poissons du barrage et de la rivière de part et d’autre du lac.

Et puis, l’exploitation du fluor a cessé, il fallait aller toujours plus (trop) profond, et malgré le lessivage en surface, la qualité de l’eau s’est améliorée. Il a fallu  6 ans pour voir les truites recoloniser les parties les plus avals avec des populations en augmentation constante.

Alors c’était avec plaisir que je suis retourné cette semaine voir ce qu’il en était. Mais voilà les millions d’euros de travaux effectués sur la digue du barrage n’ont pas épargnés la rivière. Le fond est totalement colmaté, de nombreuses algues peu engageantes recouvrent les cailloux, le rivière est redevenue sale. Mais plus grave les poissons semblent avoir presque tous disparus. Les niveaux m’auraient encore l’an dernier permis de prendre une 15 aine de truites mais là une seule petite de vue malgré les conditions idéales.

Alors pas de photo de cette triste situation, inutile ici mais ce sont une sans doute 5 ou 6 km de rivière qui ont été touchés.

Une pêche électrique est déjà prévue en juin, reste à voir ce que nous pouvons engager comme démarche avec l’AAPPMA.

Voilà deux photos, la rivière l’an dernier et une belle truite qui y vivait.

s (3)La roques (1)

2 réflexions au sujet de « Ça n’en finira donc jamais… »

  1. Comme vous avez raison nos responsables se moquent éperdument de la protection de l environnement en général tout particulièrement de nos rivières et de sa faune je soutiendrai toutes les action en faveur de nos cours d eau .

  2. Dommage…
    Désolé, mais parfois j’ai honte d’être un français. Pourquoi: parce que beaucoup de français pensent comme ça: “la protection de la nature, c’est trop cher” ou bien “te mêle pas de ça, de toute façon, tu vas rien changer”. Et quand j’essaie quand-mème de faire changer quelque chose, je nage gravement à contre-courant. Et avec un Ministre de l’environnement qui n’a aucune notion de la protection de la nature, c’est pas comme ça qu’on va faire avancer les choses…
    Mais je continue à me battre, mème tout seul!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *